ACCUEIL
NOS PRODUITS
EVENEMENTS
DISTRIBUTEURS
GOODIES
CONTACT
Costalfa
NOS PRODUITS

Lors du procédé d'élaboration du cube, la luzerne est hachée avant d'être soumise à la déshydratation, obtenant ainsi un produit avec des brins très longs. Ce produit est principalement recommandé pour l'alimentation des chevaux pour les périodes de repos et de compétitions. Spécialement recommandé pour les élevages de qualité.
Son format de production (wafer) permet de réduire les pertes grâce à un dosage direct et permet ainsi un contrôle des rations quotidiennes.

La déshydratation de la luzerne, par rapport au séchage naturel (préfanage) réduit les pertes de valeur nutritive (feuilles, protéines, vitamines) et les risques de contamination par la terre outre le fait d'éviter l'humidité due à la pluie ou à la rosée qui augmente la contamination microbienne. La luzerne contient autour de 50% de paroi cellulaire et une composition équilibrée en fibres (8% pectines, 10% hémicellulose, 25% cellulose et 7% de lignine).

C'est pourquoi elle garantit un transit digestif rapide, un apport significatif de fibres solubles et un fort pouvoir tampon, ce qui, unie à sa grande palatabilité fait de la luzerne un nutriment de choix.
La teneur en protéine brute (PB) conditionne dans une grande mesure sa valeur de marché. Plus elle est récoltée tendre, plus la production de matière sèche (MS) par hectare est faible. D'autre part, sa qualité nutritive sera supérieure en raison de la plus grande proportion de feuilles sur la tige. La PB est un bon indicateur de la valeur énergétique.
La luzerne est une excellente source de macro-minéraux (calcium, phosphore, magnésium, potassium, chlore), de micro-minéraux (zinc, cuivre, fer), de vitamines (liposolubles, groupe B) et de pigments.

Mise en garde : Le fait de servir aux chevaux des concentrés complets sans autre source de fourrage grossier peut accroître les risques de coliques et/ou de fourbure.

Les cubes de luzerne seule renferment plus de protéines et de calcium que les quantités nécessaires à des chevaux adultes normaux, ce qui est sans conséquence pour des chevaux dont les reins fonctionnent normalement. En général, les cubes de luzerne conviennent mieux aux juments en lactation ou aux chevaux en croissance et comme substitut partiel au fourrage. Même s'il est possible de servir jusqu'à 6,8 kg (15 lb) ou plus de cubes par cheval par jour, une quantité de 1-2,5 kg (2-6 lb) de cubes par cheval par jour peut servir " d'allongeur de foin " si les chevaux ont accès à peu de foin et si le foin est de piètre qualité. (source Ontario, MAAAR 0905)

Les fourrages, notamment le foin long et/ou les graminées et légumineuses de pâturage, constituent depuis toujours la pierre angulaire de l'alimentation des chevaux. Une bonne source de fourrage doit fournir au moins 50 % du fourrage consommé quotidiennement par le cheval; on parle de 5,4-6,8 kg (12-15 lb) de foin sec pour un cheval adulte de format moyen. Même si les fourrages sont une source importante d'énergie, de protéines, de minéraux et de vitamines, ils fournissent également des fibres, un " élément nutritif " dont les chevaux ont aussi besoin. Le foin long et les graminées de pâturage renferment plus de 20 % de cellulose brute, tandis que la plupart des mélanges de céréales, même ceux qu'on dit être des aliments " complets ", renferment moins de 12 % de fibres. Les chevaux peuvent s'adapter à des rations équilibrées qui ne contiennent ni foin ni mise au pâturage, mais l'apport minimal absolu de fibres nécessaire n'a pas été établi. Des études révèlent toutefois que les rations pauvres en fibres ou riches en concentrés augmentent les risques de coliques et d'ulcères gastriques et augmentent considérablement la propension du cheval à mâcher du bois. (source Ontario, MAAAR 0905)


Amazing Slider
CONTACTEZ-NOUS









Costalfa Wafer